Skip to content

Odyssée, l’itinéraire d’un jeune homme à la guerre

Notre galerie de Street Art vous parle de l'Odyssée de Levalet

Notre galerie de Street Art s’intéresse aujourd’hui à la série de dessins « Odyssée » de Levalet. Celle-ci met en scène un jeune homme depuis la réception d’une lettre d’enrôlement dans l’armée jusqu’à son retour à la maison en passant par de multiples péripéties dont sa mort et sa résurrection.

Comme une bande dessinée urbaine

Chaque épisode de la série Odyssée est composé de plusieurs dessins relatant une mini tranche de vie du héros, un jeune homme vêtu d’un jean et d’un maillot à rayures et portant un sac à dos.

Les péripéties du jeune homme se déclinent sur les murs parisiens comme les planches d’une bande dessinée urbaine. L’histoire fourmille de nombreux détails qui créent un narratif rythmé et profond. On avance dans l’histoire au fil d’une promenade urbaine en passant d’un spot au suivant.

Une sorte de chemin initiatique à l’image de celui du jeune homme dont le premier épisode le met en scène lorsqu’il reçoit une lettre qui semble le contrarier. À ce moment de l’histoire, on ne sait rien du contenu de celle-ci et toutes les mini histoires qui vont suivre se terminent généralement sur un « cliffhanger ».

On apprend dans les épisodes suivants que le jeune est mobilisé et doit être enrôlé dans l’armée. Le troisième épisode de la série intitulée « Le Départ » a été animé par le créateur sur son Instagram et montre le personnage en train de marcher presque à contre-cœur vers son destin.

Enrôlé avec condescendance par l’administration, il est sommairement équipé d’un casque et d’un fusil puis envoyé au front sans formation pour servir de chair à canon. Apres une période sous le feu de l’inaction, il est pris au milieu de divers déluges : des bananes, des colombes mortes, des casseroles, des drones et pour finir sous une pluie de bombes.

Blessé, il finit par déserter et est finalement tué par un autre soldat. Vient ensuite sa résurrection et sa nouvelle vie de mort-vivant dont les yeux vides et sans vie traduisent son égarement. La série 10, résurrection partie 2, a été animée par l’auteur comme l’avait été l’épisode 3, le départ. On voit le héros se déplacer comme un mort-vivant.

La rencontre avec l’apothicaire marque un tournant dans l’histoire qui va permettre au jeune homme de guérir de la mort… Il reçoit ensuite une missive portée par un pigeon voyageur et entreprend de rentrer chez lui.

Mais, il est perdu ! Il rencontre différents personnages comme Mickey, un extraterrestre, un épouvantail ou même un zèbre auprès desquels il essaie de trouver son chemin. L’histoire prend une tournure loufoque jusqu’au moment où il finit par trouver sa voie grâce à la rencontre avec un sage en lévitation.

Les planches suivantes le voient se confronter aux autres, symbolisés par des costumes vides, et à diverses péripéties. Très diminué, sa taille ayant fondu comme neige au soleil, il continue son chemin et rencontre des créatures étranges comme des sirènes, un chat sans poils ou un cyclope. Cela l’amène à la nage à l’épisode 22 partie 1, « Home Sweet Home » qui semble clôturer la série, la boucle étant bouclée avec le retour à la maison.

La lecture de l’œuvre

Le projet Odyssée a commencé début décembre 2019 et aujourd’hui certains collages ont été endommagés, voire ont disparu. L’histoire nous emmène à Richard Lenoir, à Montmartre, dans le 10e arrondissement (rue des Récollets) ou encore le 19ème arrondissement.

La distribution géographique des œuvres ne semble pas répondre pas à une approche narrative logique et spécifique et il est donc difficile de prévoir où sera collé le prochain épisode…

En savoir plus :

Un livre retrace la venue de Banksy à Paris en juin 2018

Merci pour votre inscription

Vous allez recevoir un email de confirmation dans un instant. N’oubliez pas de cliquer sur confirmer mon inscription afin de finaliser votre inscription.